Recruter un apprenti

Recruter un apprenti permet à une entreprise de former de futurs salariés et de transmettre des savoir-faire.

L’apprentissage est une formation par alternance où l’apprenti à son temps de formation réparti entre l’entreprise et un centre de formation. L’apprenti acquiert ainsi une expérience concrète de son futur métier mais également une connaissance de la vie et de la culture de l’entreprise. Une fois le diplôme professionnel obtenu, l’apprenti est directement opérationnel et répond aux besoins de l’entreprise.

Quelles sont les aides pour embaucher des apprentis ?

La conclusion d'un contrat d'apprentissage ouvre droit à un certain nombre d'aides pour l'employeur.

Prime à l'apprentissage
Les contrats d'apprentissage signés à compter du 1er janvier 2014 ouvrent droit à une prime à l'apprentissage versée par la Région Centre-Val de Loire. D'un montant de 1 000 €, cette prime bénéficie aux entreprises du secteur privé dont l'effectif est inférieur à 11 salariés.

Crédit d'impôt Apprentissage
D'un montant de 1 600 € pour la première année du cycle de formation de l'apprenti de niveau Bac+2 maximum.

Exonération de charges
Pendant toute la durée du contrat, l'employeur est exonéré des charges sociales, à l'exception de la cotisation patronale d'accidents du travail et maladie professionnelle.

En fonction des effectifs de l'entreprise, cette exonération peut être totale ou partielle (l'effectif pris en compte est celui du 31 décembre précédant la conclusion du contrat d'apprentissage).

L'exonération totale concerne les artisans inscrits au répertoire des métiers et les employeurs de moins de 11 salariés (non compris les apprentis).

L'exonération partielle concerne uniquement la part patronale des cotisations sociales pour les employeurs à partir de 11 salariés.

Ils restent soumis à :

  • la contribution de solidarité pour l'autonomie,
  • la contribution au Fonds national d'aide au logement (Fnal), jusqu'à 20 salariés et à la contribution au Fnal supplémentaire, à partir de 20 salariés,
  • les cotisations patronales et salariales d'assurance chômage et d'AGS,
  • les cotisations patronales et salariales de retraite complémentaire et d'AGFF,
  • le versement transport, le forfait social, la cotisation supplémentaire et la majoration complémentaire d'accidents du travail, le cas échéant.

Qui peut devenir maître d’apprentissage ?

Le maître d’apprentissage est la personne responsable de la formation de l’apprenti.

La fonction de maître d’apprentissage peut être remplie par le chef d’entreprise, un salarié de l’entreprise ou bien une équipetutorale composée de plusieurs salariés dans laquelle un maître d’apprentissage référent est désigné.

Pour devenir maître d’apprentissage, une compétence professionnelle est exigée :

  • avoir au moins 2 ans d'expérience professionnelle et être titulaire d'un titre ou diplôme de niveau équivalent à celui préparé par l'apprenti

  • ou justifier de 3 ans d'expérience professionnelle en relation avec la qualification visée par le titre ou le diplôme préparé par l'apprenti.


Le rôle du maître d’apprentissage

Le maître d’apprentissage contribue à l’acquisition par l’apprenti dans l’entreprise des compétences correspondant au diplôme préparé, en liaison avec le centre de formation d’apprenti. Le maître d'apprentissage doit, pendant toute la durée du contrat d’apprentissage, permettre à son apprenti de développer ses propres capacités professionnelles et suivre son évolution professionnelle et scolaire.

Votre interlocutrice CFSA

Adélia COSTA

02 54 53 52 17

 

Nous contacter

Visite virtuelle de l'école sur Google Street View